Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Typhaine Aunay Ministère de l'Intérieur DGEF, France

Un vieillissement de la population différent selon l'origine migratoire

Résumé:
Si la population résidant en France vieillit, il convient d'analyser séparément le vieillissement de la population immigrée (individus nés étrangers dans un pays étranger) et celui de la population non immigrée. La population immigrée présente des caractéristiques spécifiques qui génèrent un vieillissement différent de celui observé pour la population non immigrée. De plus, selon le pays de naissance, le vieillissement des immigrés varie. Dans certains cas, comme celui de la Turquie, la population peut aller dans le sens d'un rajeunissement. A partir de la base Saphir, on analysera sur 45 ans le vieillissement de la population immigrée selon son origine (Europe du Sud, Maghreb, Afrique subsaharienne et Asie) versus celui de la population non immigrée. Saphir est un fichier d'individus contenant une sélection d'informations harmonisées extraites des sept recensements de la population réalisés en France entre 1968 et 2013. Bien que plus âgée, la population immigrée vieillit moins rapidement que la population non immigrée. L'âge médian des immigrés est passé de 41 ans en 1968 à 45 ans en 2013 (contre 31 ans et 40 ans pour les non-immigrés). Des pyramides des âges effectuées à chacun des sept recensements mettront en évidence les évolutions différentes de la structure par âge des immigrés selon leur origine. La population immigrée âgée vit plus souvent dans un ménage d'au moins trois personnes. Si ce type de ménage est de moins en moins fréquent depuis 1968, la baisse concerne davantage les non-immigrés. L'écart entre ces deux populations tend à s'amplifier au fil du temps : en 2013, 22 % des immigrés et 7 % des non-immigrés de 65 ans ou plus vivent dans un ménage d'au moins trois personnes (contre 34 % et 27 % respectivement en 1968). Des cartes apporteront un éclairage sur les disparités départementales existant pour la population âgée vivant dans un ménage d'au moins trois personnes. Jusqu'en 1982, ce type de ménage est plutôt présent dans le Sud-Ouest pour la population immigrée, alors que pour la population non immigrée, ce constat reste de mise jusqu'en 1999. L'analyse sera poursuivie par des régressions logistiques sur la probabilité, pour les personnes âgées, d'appartenir à un ménage de trois personnes ou plus. Les modèles utiliseront le recensement de 2013 comportant un plus grand nombre de variables que Saphir dont l'origine ou pays de naissance des immigrés, le sexe, l'âge, l'ancienne catégorie-socioprofessionnelle, le lieu de résidence?.

Document téléchargé

Vieillesse et migration
vendredi 31 aot 2018