Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Hachimou Amani Bureau d'Etudes et de Recherches en Sciences Economiques et Sociales (Berses), Niamey, Niger
Nouridine Aboubacar Chaibou (Care International, Niger), Djogbenou Robert, Yao (Centre de Formation et de Recherche en matière de Population - Ceforp/UAC, Bénin)

Inégalités sociales face à la santé durant la vieillesse : influence des Conditions de vie des ménages sur le recours aux soins chez les personnes âgées au Niger

Résumé:
Depuis l'assemblée mondiale de Vienne en 1982, la question du vieillissement de la population préoccupe de plus en plus en Afrique Subsaharienne. Les prévisions démographiques donnent à penser que d'ici 2050, on comptera 92 africains de plus de 60 ans pour 100 européens du même groupe d'âge (ONU, 2002). Les conférences de Dakar(1984) et Addis-Abeba sur le vieillissement témoignent de l'intérêt porté à la question. Selon l'Organisation mondiale de la santé, c'est dans les pays du tiers monde que l'accroissement du nombre de personnes âgées sera le plus fort. Mais ces pays pourront difficilement répondre aux besoins des anciens, en matière de services médicaux et sociaux notamment (Nana, 1999). La pauvreté est elle-même étroitement associée à la mauvaise santé et elle influe largement sur l'accès des séniors aux services de santé (OMS, 2014). Au Niger, pays sahélien et pauvre, les effectifs des personnes âgées augmentent à vitesse de rafale. De 249.474 individus en 1977, l'effectif des 60 ans ou plus est passé à 496.120 en 2001 avant d'atteindre 756.074 en 2012(RGPH, 2012). Soit un quasi doublement de la population des 60 ans ou plus au cours des deux dernières périodes censitaires. Cette croissance de la population âgée engendre d'énormes problèmes du vieillissement, dont la demande et l'accès aux soins de santé. Cependant, au Niger, comme dans la très grande majorité des pays d'Afrique au Sud du Sahara, malgré l'existence des besoins en soins de santé des personnes âgées de plus en plus énormes(EYINGA, 2012), la prise en charge institutionnelle de ces dernières se fait uniquement à travers le système de retraite de type contributif (MOUSSA, 2013) qui ne concerne d'ailleurs qu'une frange minime des personnes âgées. De ce fait, il est nécessaire d'approfondir les recherches sur la santé des personnes âgées au Niger surtout dans un contexte où très peu(ou pas) d'études ont vu le jour sur l'influence des conditions de vie des ménages sur le recours aux soins des ainés. C'est ainsi que la présente étude s'est fixé l'objectif de rechercher les facteurs qui déterminent le recours aux soins parmi les personnes âgées au Niger en lien avec les caractéristiques socio-économiques, socioculturelles et démographiques des ménages. Les analyses descriptive(bi variée et multidimensionnelle) et explicative(régression logistique) des données issues de l'ECVMA 2014 permettent de mettre en exergue ces facteurs et d'identifier les différents freins au recours aux soins des personnes âgées au Niger.

Document téléchargé

Inégalités sociales de santé et de mortalité
mercredi 29 aot 2018