Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Arnaud Bringe Ined, France
Catherine Bonvalet (Ined,France), Bénédicte Garnier (Ined,France)

Approche générationnelle de la mobilité résidentielle au seuil de la retraite

Résumé:
En cinquante ans, l'allongement de la vie aux âges élevés a totalement bouleversé le parcours de vie avec l'émergence d'une nouvelle étape durant laquelle les jeunes retraités peuvent élaborer des projets résidentiels à moyen et long terme. En même temps, les évolutions économiques, juridiques et sociales ont contribué à favoriser la constitution d'une nouvelle classe d'âge, celle des 55-75 ans. Ils ont bénéficié du passage à la retraite à 60 ans, de l'amélioration des conditions de santé, du développement des transports (routiers, ferroviaires), de l'apparition des nouvelles technologies, et surtout de la diffusion de la propriété. Pour les Parisiens, les choix résidentiels après la cessation de la vie professionnelle vont s'effectuer donc dans des contextes totalement différents et ne revêtent pas le même sens selon les générations. Au moment de la retraite, les Parisiens les plus âgés dont les parents étaient fréquemment décédés et leurs enfants partis, habitaient des petits logements, le plus souvent en location, et avaient connu un nombre peu élevé de déménagements. Les générations les jeunes sont plus propriétaires ont connu au cours de leur existence une mobilité plus grande, que ce soit résidentielle ou de loisirs. Leur situation familiale est toute autre puisqu'ils doivent faire face aux difficultés que rencontrent leurs parents âgés, mais aussi leurs enfants adultes connaissant des problèmes d'insertion professionnelle et résidentielle. Dans cette communication, on se propose de prendre la mesure de ces transformations dans la manière d'aborder cette étape du parcours de vie au seuil de la retraite et de la vieillesse des générations nées entre 1911 et 1950. Les enquêtes biographiques de l'INED (Triple Biographies de 1981 auprès des générations nées entre 1911 et 1935, Peuplement et dépeuplement de Paris de 1986 auprès de générations 1926-1935 et Biographie et entourage de 2001 auprès des générations nées entre 1930 et 1950) permettront d'étudier les intentions de déménagement des Parisiens selon les générations, le sexe et l'origine géographique (parisiens, provinciaux, étrangers). Les raisons de la mobilité (ou non-mobilité) résidentielle seront appréhendées non seulement à partir des données quantitatives issues des trois enquêtes biographiques, mais également à partir de l'exploitation d'une question ouverte de l'enquête Biographie et entourage. L'analyse textuelle des 2830 réponses permettra de mettre en évidence selon les générations les arguments avancés et le vocabulaire employé des hommes et des femmes, en couple ou non, et des migrants et des sédentaires.

Ancrage et mobilité
jeudi 30 aot 2018