Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

André Lambert ASBL, Adrass, Belgique

Une table de mortalité «évolutive» en vue d'une prospective exploratoire d'une population à très grande espérance de vie

Résumé:
La progression continue de l'espérance de vie rend vite obsolète l'utilisation de tables de mortalité-limite dans le cadre d'une prospective démographique à très long terme. La table que nous utiliserons ici et que nous appelons évolutive à des caractéristiques qui la différencient de tous les travaux antérieurs : elle n'est pas une table limite, car elle ne repose sur aucune hypothèse de nature biologique et médicale. En plus, elle conserve son statut de véritable table de mortalité dans la mesure où elle maintient les relations implicites qui lient entre eux les quotients aux différents âges, raison pour laquelle nous avons cru préférable de la décrire comme une table « évolutive ». Ce modèle, davantage empirique que mathématiquement complexe, à l'avantage d'avoir pu être testé au réalisme des faits grâce à la disponibilité des tables de mortalité belges sur une longue période d'un peu moins de deux siècles de 1846 à 2005, depuis celle calculée pour la première fois par Adolphe Quetelet en 1846. Cette table de mortalité évolutive devient un élément essentiel de la boîte à outil du prospectiviste qui, contrairement à son collègue démographe-perspectiviste, ne se contente pas de vouloir prévoir l'état futur présumé le plus probable d'une population (souvent en prolongeant purement et simplement les tendances passées des paramètres du mouvement et en se contentant de formuler des hypothèses d'évolution relativement mécaniques), mais permet d'explorer des scénarios multiples qui, sans être forcément les plus attendus, peuvent se révéler des éventualités possibles (comme par exemple, la survenue d'une crise sanitaire majeure faisant reculer l'espérance de vie des populations ou le déclenchement d'une crise sociale mettant en péril les système de protection sociale avec toutes les conséquences collatérales en matière de morbidité et de mortalité). La communication serait axée d'abord sur une très brève évocation du contenu de cette table évolutive (origine de sa construction, manipulation dans le long terme). Puis on présenterait un scénario de long et puissant déclin de la mortalité, avec d'éventuelles bifurcations, testant l'emballement et/ou l'effondrement du système sociétal global, par exemple dans le cadre d'une évolution vers une durée de vie quasi-illimitée, du moins pour une minorité de la population.

Document téléchargé

Mortalité aux grands âges
mercredi 29 aot 2018