Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Esther Crystelle Eyinga Dimi Iford, Cameroun

Les dynamiques familiales face à la prise en charge des personnes âgées au Cameroun

Résumé:
En Afrique, la prise en charge des personnes âgées dépendantes repose essentiellement sur la famille. Au moment où la personne âgée devient dépendante, trois questions se posent immédiatement à cet entourage familial. Qui doit aider ? Comment aider ? Pourquoi aider ? Le qui renvoie aux aidants familiaux, le comment à l'organisation familiale en vue de cette prise en charge tandis que le pourquoi réfère aux motivations des aidants familiaux. La prise en charge des personnes âgées peut ainsi être envisagée de différentes manières. La première approche qui est d'ailleurs la plus dominante est celle du stress et des stratégies adaptatives (Lazarus et Folkman, 1984). On pourrait également aborder la question de la prise en charge selon une approche normative ou déterministe, qui permet en partie de répondre à la question du comment et du pourquoi ? La troisième approche théorique accorde une importance capitale au sens permet de répondre au Comment et au pourquoi, en prenant non seulement en compte le contexte et les individualités. En effet, selon cette posture théorique, toute action se déroule non seulement dans un endroit ou lieu précis, mais aussi dans un contexte matériel et socioculturel (Padioleau, 1986), qui peuvent contraindre ou faciliter, les représentations, conduites et comportements individuels. Cette communication apporte quelques éclairages sur l'organisation des familles en vue de la prise en charge des personnes âgées, à travers la mise en évidence des principales variables (démographiques, économiques et sociales) qui y concourent ainsi que les motivations des aidants à prendre soin des parents vieillissants. Plus spécifiquement, elle décrit la manière dont sont repartis les rôles et les responsabilités en vue du soutien au parent âgé dans le cadre familial; présente la configuration de l'aide apportée; mettre en évidence la solidarité résidentielle en faveur des personnes âgées au regard du contexte patriarcal, détermine les facteurs qui militent en faveur des choix décisionnels d'implication ou de non implication dans la prise en charge des personnes âgées; et montre enfin les logiques normatives et identitaires d'engagement des proches dans cette prise en charge. Elle s'appuie sur les données du Recensement Général de la Population et de l'Habitat du Cameroun de 2005 complétées par des entretiens semi-dirigés auprès de plus d'une vingtaine d'aidants familiaux et de personnes âgées. Les analyses sont de ce fait, à la fois descriptives (bivariée, analyse factorielle des correspondances multiples), multivariées (régression logistique) et des analyses de contenu.

Document téléchargé

Solidarités familiales et leurs limites
mercredi 29 aot 2018