Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Mahamoudou Kabore Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso

La coexistence des générations au Burkina Faso de 1985 à 2006

Résumé:
En Afrique, la famille demeure le socle de la société depuis des siècles. Dans le passé elle se structurait autour d'un chef de famille qui est le centre des décisions importantes. En général ce dernier était un patriarche. Il monopolisait les ressources et détenait le pouvoir de décision au sein de la famille. Les autres membres de la famille notamment ceux qui ont eu à se marier, demeuraient le plus souvent dans la concession familiale du patriarche où ils continuaient de contribuer à la production et à la mobilisation de ressources communes. Comme conséquence on avait des familles qui pouvaient regrouper à la fois plusieurs générations (quatre, cinq et plus). Le Burkina Faso est un pays qui a connu et continue de connaître ce mode de fonctionnement de la société. Cependant de nos jours l'ouverture de la culture burkinabé à d'autres cultures et la modernisation de la société a quelque peu effrité la structure des familles. En effet on constate qu'il y a davantage de familles nucléaires et monoparentales au Burkina Faso. L'urbanisation galopante a entrainé une recomposition des ménages. Avec la modernisation de la société actuelle, les systèmes de valeurs communautaires cèdent progressivement le terrain à des normes et comportements plus individualistes. On assiste de plus en plus à la rareté de ménages regroupant plusieurs générations (grands-parents, parents, enfants, petits-enfants) notamment en ville. Cependant de nombreux enfants accueillent toujours dans leurs foyers leurs parents durant leurs vieux jours. Pour cerner la coexistence des générations au Burkina Faso, les différents recensements généraux de la population (1975, 1985, 1996 et 2006) ont servi de source de données pour les analyses notamment celui de 2006. À partir de ces bases, les différentes générations ont été reconstituées, à travers la variable relative aux liens de parenté des membres du ménage avec le chef de ménage. La génération des grands-parents, celle des parents, celle des enfants et celles des petits enfants ont ainsi pu être constituées. L'analyse a consisté d'abord à une présentation descriptive de la coexistence des générations dans le temps et à l'observation de l'évolution de cette coexistence de 1975 à 2006. Ensuite l'analyse explicative s'est faite à travers des régressions logistiques, qui ont permis d'identifier les facteurs explicatifs de la présence dans les ménages de la génération des grands-parents, de celle des enfants et enfin de celle des petits enfants.

Document téléchargé

Relations intergénérationnelles
jeudi 30 aot 2018