Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Soumaila Ouedraogo Ined, France

Estimer la mortalité au-delà de 50 ans au Burkina Faso : Une analyse comparative à partir des données des recensements de 1985, 1996 et 2006

Résumé:
L'objectif de cet article est d'estimer la mortalité des adultes âgés de 50 à 80 ans au Burkina Faso en mobilisant différentes méthodes y compris les méthodes traditionnelles applicables aux données imparfaites. Les données utilisées sont celles des recensements des trois derniers recensements du Burkina Faso (1985, 1996 et 2006) fournies par l'Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD) du Burkina Faso. Hormis l'analyse sommaire de la qualité des données, deux approches ont servi à faire les estimations : la première reposait sur les données observées directement tandis que la seconde faisait recours à un ajustement de la complétude des données de population et des décès intercensitaires à travers la méthode de l'accroissement générale de la balance démographique (Generalized Growth Balance Method) développée par Hill (1987). Puis les estimations basiques issues de ces deux approches ont fait l'objet chacune d'ajustements par le modèle relationnel de Brass (1971) et le modèle log-quadratique proposé par Wilmoth et al. (2012). Les indices totalement modifiés de Whipple (tWi) et l'analyse des rapports de survie intercensitaire ont permis de rendre compte du niveau d'utilisabilité des données. Concernant les estimations, les 30q50 selon l'approche directe ont été estimés à 535 ‰, 654 ‰ et 549 ‰ pour les hommes respectivement en 1985, 1996 et 2006. Pour les femmes, ces estimations étaient de 393 ‰, 576 ‰ et 408 ‰ pour les mêmes années, dénotant ainsi un risque de décès plus élevé pour les hommes quel que soit le recensement. Le nombre moyen d'année que peut espérer vivre des individus de 50 ans avant leur 80ème anniversaire (30e50) était de 23,6, 21,1 et 23,2 pour les hommes et 25,4, 22,9 et 25,5 pour les femmes respectivement en 1985, 1996 et 2006. En ajustant la complétude des données observées par la méthode de l'accroissement générale de la balance démographique, les estimations de (30q50) étaient de 669 ‰ et 700 ‰ pour les hommes et 597 ‰ et 619 ‰ respectivement dans les périodes intercensitaires 1985-1996 et 1996 -2006. Les estimations de 30e50 résultant de ces légères différences entre les probabilités de décès des personnes âgées étaient presque similaires : près de 21 chez les hommes et 22 chez les femmes.

Document téléchargé

Enjeux de mesures : dépendance, mortalité
vendredi 31 aot 2018