Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Jean-Paul Sanderson UCLouvain, Belgique
Nathalie Burnay (université de Namur, Belgique)

Retrait prématuré du marché du travail en Belgique : une analyse à partir des parcours de vie

Résumé:
Problématisation La Belgique se caractérise par un faible taux d'emploi des 55 à 64 ans (44% en 2015), même si ce taux est en constante progression depuis quelques années. Pourtant, si les seniors sont de plus en plus tenus de demeurer sur le marché du travail, de nombreuses enquêtes ont également mis en avant l'aspiration des travailleurs à quitter le monde professionnel bien avant l'âge légal de la retraite. Les raisons en sont multiples. Parmi ceux-ci figurent des raisons individuelles et familiales déjà longuement mises en avant dans la littérature scientifique. C'est ainsi que si cette cessation est perçue pour la majorité des travailleurs comme une transition positive qui répond à des aspirations personnelles, familiales ou sociales (Szinovacz & De Viney, 2000), l'état de santé peut également constituer un facteur d'éviction important du marché du travail (Molinié, 2006). Par contre, les contraintes financières ainsi que le statut professionnel du conjoint sont de de bons prédicteurs du maintien au travail (Barnay & Jeger, 2006). Question de recherche Pourtant la grande majorité de ces recherches portent sur des données à un instant t, comme une photographie d'une situation donnée qui ne s'inscrit pas dans un parcours de vie donné. La question posée dans cette communication serait dès lors la suivante : dans quelle mesure le déroulement de la carrière professionnelle peut-il influer sur le retrait prématuré du marché du travail ? Cadre théorique Le paradigme du parcours de vie, défini comme un modèle de stabilité et de changements à long terme (Sapin et al., 2007), permettra de mieux cerner les enjeux de ces fins de carrière. Il se compose d'une série d'étapes, de transitions et de points de bifurcation. Ceux-ci correspondent à des événements plus radicaux qui réorientent les trajectoires en question (Lalive D'Epinay et al., 2005). Ces événements permettent d'appréhender les changements identitaires et peuvent être de nature différente : prévisibles et codifiés, voire ritualisés et construits socialement (la majorité, l'âge légal de la retraite…), ils peuvent être subis par l'individu pris dans des contextes sociaux globaux (récession économique…) ou particuliers (veuvage…). Enfin, ils peuvent être provoqués par l'individu lui-même (changement d'emploi, divorce…). (Bessin et al., 2010). Données Les données utilisées proviennent de l'enquête SHARE – Vague 6 – Belgique. Elles permettront de reconstituer les parcours professionnels et de montrer leur influence sur les retraits anticipés du marché du travail.

Activités professionnelles et retraite
jeudi 30 aot 2018