Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Mélanie Lepori Université de Strasbourg, France

Trajectoires d'adaptation des logements des personnes âgées aux conséquences du vieillissement : type, intensité et calendrier

Résumé:
Si les caractéristiques du vieillissement des populations européennes sont connues, ses enjeux sociaux et économiques restent une préoccupation des acteurs politiques notamment concernant l'habitat et le logement. On note une orientation marquée vers la thématique du maintien à domicile notamment mue par la volonté des individus de continuer à vivre dans un logement « ordinaire ». La possibilité effective de ce mode de résidence malgré l'avancée en âge et les risques associés (perte de capacités, isolement, etc.) conduit à s'interroger sur la nécessité de l'adaptation des logements. Ici, la définition de l'adaptation correspond au fait de passer d'un logement peu ou pas fonctionnel ? voire dangereux ? pour des personnes dont l'état de santé se dégrade ou dont le ménage se réduit à un logement qui le serait plus. Cinq critères relatifs à l'habitat, le logement lui-même et l'entourage sont retenus : présence d'aides techniques (rampes, translateurs, etc.) ; accès aisé aux services ; adéquation entre les tailles du logement et du ménage (ni sur-, ni sous-peuplé) ; déplacements facilités au sein du logement et absence de dépendances à entretenir ; et enfin, présence d'un membre de l'entourage au sein du logement. C'est donc à la manière dont se produit l'adaptation que cette communication s'intéressera. En d'autres termes, comment l'adaptation des logements des personnes âgées est-elle réalisée ? Pour répondre à cette question, les données des vagues 1, 2, 4, et 5 de l'enquête Survey of Health, Ageing and Retirement (SHARE) seront mobilisées afin de retracer les trajectoires d'adaptation des logements. Trois pays seront ainsi particulièrement étudiés : le Danemark (Europe du Nord) ; la France (Europe occidentale) et l'Espagne (Europe du Sud) permettant un échantillon de 2 690 individus âgés d'au moins 55 ans. Plusieurs facteurs seront pris en compte pour caractériser les trajectoires : le type d'adaptation réalisée en prenant en considération la combinaison des différents critères retenus ; son intensité avec le nombre de critère retenus et enfin, son calendrier en fonction du moment du parcours de vie auquel elle se produit et du fait qu'elle soit ou non continue durant la vieillesse. À chaque vague d'observation, 32 combinaisons de critères d'adaptation peuvent ainsi être recensées en fonction de leur nombre et de leur type conduisant ainsi à 1024 trajectoires d'adaptation potentielles entre chaque observation, trajectoires qui seront étudiées groupées.

Mobilité et logement
jeudi 30 aot 2018