Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Natalia Kalmykova Université d'Etat de Moscou Lomonossov, Fédération de Russie
Gaiane Safarova (Institut d'économie et de mathématiques de l'Académie des sciences de Russie, Saint-Pétersbourg, Russie), Anna Safarova (Institut d'économie et de mathématiques de l'Académie des sciences de Russie, Saint-Pétersbourg, Russie)

Analyse comparative de la dynamique de l'espérance de vie chez les personnes âgées à Moscou et à Saint-Pétersbourg en 1990-2014

Résumé:
Au cours des deux dernières décennies, le vieillissement de la population russe s'est accéléré, mais il est très inégal, selon la région. Dans les conditions de faible fécondité, la principale cause de différenciation des taux de vieillissement est la croissance inégale de l'espérance de vie dans les âges avancés (60+). La population des plus grandes villes, dont Moscou et Saint-Pétersbourg, connaît le vieillissement le plus rapide. Dans des conditions de vie similaires (le niveau des pensions, le développement du système de santé, des services sociaux etc), la dynamique de la croissance de la population âgée (60 +) dans les deux villes varie considérablement: entre 1990 et 2014, la population âgée de plus de 60 ans à Moscou a augmenté de 59,5%, à Saint-Pétersbourg, de 29,2%. Des raisons de différence des taux de vieillissement de la population de Moscou et de Saint-Pétersbourg, et en particulier, de la croissance plus lente de l'espérance de vie chez les personnes âgées à Saint-Pétersbourg sont analysées à partir des données de l'Agence fédérale statistiques (Rosstat). Une disparité dans l'espérance de vie peut résulter de l'inégalité dans le développement des systèmes de santé publique, en particulier en ce qui concerne la population âgée. Il s'agit de la première étude qui soulève la question des différents taux de vieillissement de la population des deux mégapoles. Il y a peu d'études consacrées à l'analyse de la mortalité dans les mégapoles russes. Nous notons les travaux de [Andreev et al., 2016] et [Kvasha, Kharkov, 2008], mais ils ne considèrent pas la mortalité chez les personnes âgées. Le retard dans la croissance de l'espérance de vie chez les personnes âgées à Saint-Pétersbourg par rapport à Moscou peut être lié à la différence de la structure des causes du décès. Par conséquent, la contribution de la réduction de la mortalité due à l'augmentation de l'espérance de vie chez les personnes âgées dans les deux villes sera analysée et le développement des systèmes de santé de deux villes visant à améliorer la santé des personnes âgées sera comparé

Mortalité aux grands âges
mercredi 29 aot 2018