Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Rafael Silva-Ramirez Université de Montréal, Canada
Yves Carrière (Université de Montréal, Canada), Alain Gagnon (Université de Montréal, Canada)

L'effet des trajectoires conjugales et parentales des travailleurs sur l'âge de départ à la retraite au Canada

Résumé:
Les dernières projections publiées par Statistique Canada (2015) montrent que le pays devrait connaitre une augmentation de la proportion de sa population dans les groupes d'âge plus avancés ainsi qu'une diminution de celle qui sera âgée de 14 ans et moins jusqu'à la fin de la période d'observation, soit en 2063. Cette évolution est à la fois une conséquence du vieillissement des cohortes du baby-boom, des faibles taux de fécondité observés depuis 40 ans, et d'un allongement graduel de l'espérance de vie. La relation entre l'évolution de la structure par âge et des trajectoires de vie des individus a amené plusieurs chercheurs, comme Stone (2006) et Bélanger et coll. (2015, 2016), à explorer de nouveaux défis liés à l'étude de la retraite au Canada. Par exemple, à partir d'une révision des connaissances canadiennes sur les facteurs associés à l'âge de la retraite et à la participation au marché du travail des travailleurs expérimentés, Bélanger et coll. (2015, 2016) ont inventorié les effets de l'état conjugal et l'impact des enfants habitant au domicile familial, sur l'âge à la retraite. À cet égard, les auteurs soulignent les constats faits par Gomez et Gunderson (2011 dans Bélanger et coll. 2016) qui ont montré, d'une part, que l'effet du mariage varie selon le sexe et, d'autre part, que la cohabitation avec des enfants influence positivement le report de la retraite ou le retour post-retraite au marché du travail. Concernant l'effet du mariage, les auteurs remarquent que celui-ci réduit l'âge prévu à la retraite des femmes, mais l'augmente chez les hommes. Le présent projet vise à étudier l'effet de la trajectoire conjugale et parentale des individus retraités sur leur âge de départ à la retraite au Canada. Les données utilisées seront celles de l'Étude longitudinale et internationale des adultes, qui recueille des renseignements auprès de répondants au Canada au sujet de leur travail, leur éducation, leur santé et leur famille (Statistique Canada, 2016b). Quant aux variables qui seront utilisées, la variable dépendante de cette étude est la probabilité de prendre la retraite avant ou après l'âge normal de la retraite au Canada, soit l'âge de 65 ans. En outre, les principales variables explicatives sont : le nombre total de mariages, le nombre total d'enfants et l'âge à la naissance du dernier enfant. Pour conclure, en ce qui a trait aux méthodes, il est prévu d'utiliser des méthodes descriptives et multivariées, en particulier la méthode logistique.

Document téléchargé

Activités professionnelles et retraite
jeudi 30 aot 2018