Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Hoang Khanh Linh Dang Ined, France
France Meslé (Ined, France), Nadine Ouellette (Université de Montréal, Canada)

Risques de décès aux âges extrêmes de la vie : Premiers résultats sur la population française, belge et canadienne-française.

Résumé:
Face à une nouvelle classe d'âge des personnes atteignant les âges extrêmes de la vie humaine (plus de 90 ans) qui prend statistiquement une réalité, la question centrale de notre étude porte sur la validité des diverses lois (ou modèles) de mortalité aux très grands âges. Autrement dit, est- ce que la mortalité continue de croître exponentiellement avec l'âge jusqu'à ce que la génération s'éteigne, ou est - ce qu'elle tend à ralentir, se stabiliser, voire diminuer ? Nombre de travaux ont déjà été conduits sur la forme de la courbe de mortalité aux très grands âges, qui demeure toutefois incertaine, entre autres à cause de l'imprécision de l'âge dans le cas de décès survenus à des âges très élevés. Dans ce contexte, la présente communication vise à s'affranchir du problème de qualité de données recueillies en travaillant sur des données issues de trois populations (France, Belgique, Québec) validées de façon spécifique dans chacune d'entre elles. Après avoir présenté les sources de données puis les diverses méthodes retenues pour la validation de l'âge au décès, une estimation des taux de mortalité par âge au-delà de 90 ans sera effectuée, permettant à terme de tester différents modèles statistiques paramétriques.

Document téléchargé

Mortalité aux grands âges
mercredi 29 aot 2018