Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Sophie Pennec Ined, France
Heather Booth (Australian National University, Australie), Binod Nepal (Australian National University, Australie)

L'analyse de la dépendance en Australie à partir du modèle de microsimulation Dynoptasim

Résumé:
Cette communication vise à estimer la situation d'incapacité, de dépendance des personnes âgées de 60 ans et plus en Australie à l'horizon 2030 à partir des résultats du modèle de microsimulation Dynoptasim. Le vieillissement de la population, l'évolution de l'incapacité, la dépendance est étudié en prenant tout particulièrement en compte 13 différents facteurs de risque comme la démence, la dépression, la diminution de la vision, celle de l'audition, la réduction de la mobilité, les chutes. Le modèle de microsimulation dynamique DynoptaSim utilise les données du projet Dynopta. Il s'agit d'un regroupement harmonisé de données de neuf enquêtes longitudinales sur différent aspects du vieillissement en Australie. On retient la première vague de ces données comme population initiale pour le modèle, à savoir 7,000 personnes de 45 ans et plus vivant en ménages ordinaires ce qui représente 1 % de la population des ménages de 1996 (représentative par âge, sexe, âge et zone de résidence). Le modèle comprend les variables relatives à 13 facteurs de risque. Outre les variables sociodémographiques comme l'âge, le sexe, la situation de couple, le niveau d'éducation et la situation d'activité, sont prises en compte les variables sociales comme les contacts, l'activité physique, la consommation d'alcool et la consommation tabagique. Les variables biomédicales retenues sont l'indice de masse corporelle, l'hypertension, le diabète et les accidents vasculaires cérébraux. Les probabilités de transition ont été estimées à l'aide de régression logistiques à partir des deux-trois premières vagues des données DYNOPTA. La mortalité est simulée à partir des données par âge et sexe des projections officielles australiennes corrigées pour tenir compte de la mortalité différente pour les personnes atteintes de démence. La distribution des différentes variables dans la population initiale a été validée avec les données du recensement de 1996, les résultats des simulations des premières années ont été comparées aux résultats d'enquêtes notamment les enquêtes transversales de santé. Le modèle est désormais terminé et validé. La communication sera l'occasion de présenter des résultats tant en termes d'incidence et de prévalence ; Des durées dans les différentes situations pourront être calculées et on s'intéressera tout particulièrement regarder comment l'effet de l'évolution de certains facteurs de risques peut jouer sur une diminution de la dépendance (totale ou par âge=retard à l'arrivée de la dépendance).

Enjeux de mesures : dépendance, mortalité
vendredi 31 aot 2018