Programme du Colloque



XVIIIème Colloque de l'Aidelf

Sylvie Renaut Cnav, France
Célia Broussard (Cnav-Urv,France)

Vieillir à deux : aides et entraide dans le couple

Résumé:
Dans une politique globale d'adaptation de la société au vieillissement, l'allongement de la durée de vie questionne le rôle de l'aidant, particulièrement pour les conjoints. En France, dès la loi sur la PSD en 1997, l'aidant est reconnu et peut être employé par la personne aidée, sauf s'il s'agit de son conjoint. En 2002, l'APA confirme cette vision. Le rôle spécifique du conjoint en tant qu'aidant reste peu visible, le terme générique « aidant » ne précise pas de qui il s'agit. Généralement, l'engagement des conjoints fondé sur un devoir de solidarité est tenu pour acquis par la société. C'est en 2015 que la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement élargit la notion de « proche aidant » au conjoint. Le couple évolue au rythme des individus qui le compose. Lorsque les difficultés contraignent la vie quotidienne, l'aide et/ou l'entraide se met(ent) en place. La situation de fragilité d'un des membres du couple se greffe sur les habitudes de vie. Le terme même « d'aide » est complexe : ce qui peut être considéré comme une aide de la part d'une personne extérieure ne l'est pas forcément par les membres du couple et peut l'être différemment par les hommes et les femmes. Globalement, les couples ont moins tendance à faire appel à des aides extérieures mais dans quelle mesure, à partir de quand et jusqu'où le conjoint se perçoit-il comme aidant ? Quelle est la part du soutien réciproque et celle de l'aide unilatérale ? Cette communication montre comment la vie en couple et l'interdépendance de la relation entre conjoints peuvent renforcer ou restreindre la capacité à faire face au besoin d'aide. Il s'agit d'observer comment le vieillissement, ordinaire ou pathologique, transforme la perception réciproque des deux conjoints en situation d'aider ou d'être aidé. Ce travail prend sa source dans le cadre d'un appel à projet de la Drees pour la réalisation de post-enquêtes qualitatives à la suite des enquêtes CARE (Capacités, Aides et REssources des seniors) conduites en 2015 sur les conditions de vie des personnes de 60 ans ou plus vivant à domicile et de leurs proches leur apportant un soutien. Une série d'entretiens semi-directifs (25) ont été menés en 2017 auprès de seniors aidés par leur conjoint et/ou d'aidants auprès de leur conjoint, sur trois terrains distincts (Ile de France, Pays de la Loire et Hauts de France).

Document téléchargé

Vieillir en couple
jeudi 30 aot 2018